L’ASSURANCE VIE


L'ASSURANCE VIE

Plébiscitée par les Français pour ses avantages fiscaux

En 2014, les Français détenaient 1 515 milliards d’euros sur leurs assurances vie.

L’assurance vie capte 38% du total des placements financiers des Français.

L’assurance-vie est le placement préféré des Français.

en bref

Au-delà de 8 années de détention :

• Abattement annuel de 4 600 euros (9 200 euros pour un couple) sur l’imposition de la plus-value (contrats souscrits après le 1/01/1983)

• Imposition de la fraction excédentaire au prélèvement libératoire de 7,5%

• Exonération des produits des contrats à primes périodiques attachés aux versements n’excédant pas ceux prévus initialement.

En cas de sortie anticipée avant les 8 ans, les intérêts intégrés au revenu imposable, sont soumis à un prélèvement de 35% pour un retrait avant la fin de 4e année, de 15% pour un retrait entre 4 et 8 ans.

Exonérations :

- Pour les contrats d’un montant maximum de 152 500 euros dont les cotisations ont été versées avant 70 ans.

- Des droits de succession (jusqu’à 30500 euros versés avant 70 ans)

L’âge d’or des fonds en euros est derrière nous. Vive les unités de compte !

7 conseils d’optimisation

1. Utiliser l’assurance-vie pour se constituer un complément de retraite (capital ou rente), pour transmettre un capital à ses proches, pour disposer d’une épargne de précaution, pour valoriser ou faire fructifier un capital…

2. Profiter à plein de l’avantage fiscal en conservant le contrat au minimum 8 ans.

3. Ne pas rester coller avec un contrat d’assurance-vie en euros qui ne vous rapporte plus rien.

4. Booster le rendement de son contrat d’assurance-vie en euros en introduisant des unités de compte offrant de plus fort rendement. Vive l’arbitrage !

5. Effectuer des versements avant ses 70 ans pour bénéficier de davantage d’exonérations.

6. Privilégier une gestion active et diversifiée des contrats pour espérer de meilleures performances.

Intérêt dès les premières années pour ceux qui sont imposés à 41 ou 45%.